Gruissan à 360°
Facebook
Twitter
Youtube
Instagram
Drapeaux de traduction
Rechercher
8, actualites, Actualités

Le 19 septembre dernier, l’Office de Tourisme de Gruissan avait convié les prestataires d’activités de la station ainsi que les hébergeurs. L’occasion de dresser un bilan de leur saison 2016…

Il y a ceux qui tirent leur épingle du jeu. L’Espace Balnéo enregistre une fréquentation égale voire légèrement en hausse par rapport à 2015. Une fréquentation très soutenue : 800 personnes en FMI (Fréquentation Maximum Instantanée). Les infrastructures adaptées permettent à chacun de se divertir ou « se détendre en toute sérénité », note Thierry SFOGGIA, Directeur du site. Les écoles de voile dressent un bilan plutôt positif. Pour exemple à Mateille, le Gruissan Saling Center note une hausse de la fréquentation en août et d’excellents week-ends en septembre. Aux chalets, au Pôle Nautique Méditerranée, on enregistre des réservations jusqu’à la Toussaint. La douce météo de ce début d’automne contribue sans nul doute à attirer les baigneurs !

Pour d’autres, le bilan est plutôt mitigé, notamment pour ceux qui exercent leurs activités dans le secteur de la Clape. En effet, suite à la sécheresse de l’été, de nombreuses mesures ont été opérées par la Préfecture impactant le massif fermé une partie de la saison. Aucune dérogation n’a été délivrée par la Préfecture. Un manque à gagner évident tant pour les prestataires que pour les visiteurs, l’offre touristique étant moins achalandée. Les randonnées à pieds ou à VTT, l’escalade… en bref les activités possibles dans la Clape représentent près de la moitié des demandes d’activités à l’Office de Tourisme de Gruissan. Il est donc envisagé de trouver des solutions palliatives pour l’été 2017, outre les replis vers d’autres communes comme ont pu le faire certains prestataires. Le débat est ouvert.

Bilan de la saison 2016

Quant aux hébergeurs, ils remarquent de plus en plus de demandes tardives de courts séjours. Les visiteurs optimisent leur venue en « checkant » d’abord la météo avant de faire leur valise pour un week-end prolongé. Les petits appartements vieillissants au port semblent souffrir tandis que les chalets font le plein, notamment en août. Les campings et résidences aux Ayguades réalisent une saison satisfaisante voire excellente. Certaines agences immobilières enregistrent plus de 1000 arrivées aux Ayguades, un record. Les hébergeurs constatent une réelle demande sur les ailes de saison, même si cette année les mois de mai et juin ont été décevants. Les Allemands, habitués des premiers beaux jours, ont préféré d’autres destinations européennes. Mais nos amis Belges répondent toujours présents : à l’OT de Gruissan, au mois de juillet, les Allemands sont en baisse de 11.73%, alors que les Belges sont en hausse de 20.31%. Pour la 1ère fois, l’OT a accueilli plus de Belges que d’Allemands ! Globalement, l’Office de Tourisme note que la clientèle étrangère est en diminution chez la moitié des professionnels.

La saison 2016 aura été longue à démarrer. Plusieurs facteurs sont en cause comme la coupe d’Europe de football qui s’est déroulée sur le territoire Français, les vacances scolaires qui ont débuté le 7 juillet… et les événements survenus à Nice au soir du 14 juillet. Les manifestations qui ont suivi à Gruissan ont d’ailleurs été encadrées par une sécurité renforcée. Ceci n’a en rien impacté la fréquentation : plus de 40 000 personnes se sont réunies pour les concerts de Cœur de Pirate, des Tambours du Bronx… ou pour assister au Tour de France à la Voile ou au Gruissan Beach Rugby.

La tendance se confirme d’année en année : les prestataires d’activités et commerces qui misent sur la qualité de prestation et le bon rapport qualité/prix réalisent des chiffres en constante progression en moyenne et haute saison. Une adaptation à la demande, un concept original, l’esprit du sud, les services, etc., sont autant de leviers d’attractivité qui font la différence auprès de la clientèle. L’offre qui ne s’adapte pas et qui reste identique à celle des années 80-90 continuera inéluctablement de s’éteindre à petit feu…

Pour Jean Claude MERIC, Directeur Général de la station, « l’Office de Tourisme s’emploie à mettre le client au cœur de sa stratégie, en profilant ses attentes afin de lui proposer les produits qui correspondent à ses envies de séjours. Une destination comme Gruissan est une mosaïque de niches, un esprit du sud qu’il faut valoriser au travers des outils modernes de communication que sont notamment les réseaux sociaux ».

 

ut fringilla ut consequat. venenatis, quis, eget Praesent Donec